EcoKaysun

L’étiquette énergie évolue vers un nouveau format, plus lisible, plus clair, pour tous.

Depuis la directive européenne de 1992, l’étiquette énergie est apposée de manière obligatoire sur la plupart des gros électroménagers.

L’étiquette énergie a pour but d’informer le public sur la consommation d’énergie des divers équipements domestiques, notamment les appareils électroménagers de cuisine, et est rapidement devenue un point de repère incontournable en matière d’économie d’énergie et d’écologie pour les consommateurs. Le nouvel étiquetage mis en place depuis le 20 décembre 2010 permettra un meilleur classement des appareils et une meilleure lisibilité pour les consommateurs.
La nouvelle étiquette énergie sera plus lisible et permettra d’appréhender les progrès réalisés par les fabricants d’électroménager en matière d’écologie et de consommation énergétique.

Nous pouvons l’annoncer, le dispositif est en place depuis le 20 décembre 2010 et la nouvelle étiquette-énergie, qui ne deviendra obligatoire qu’à compter du 20 décembre 2011, peut désormais figurer sur les appareils électroménagers de cuisine, les réfrigérateurs, les congélateurs, les laves-vaisselle, les laves-linge et les caves à vin.

L’étiquetage énergétique

En France, l’étiquetage énergétique s’est mis en place progressivement depuis la fin du millénaire dernier où il concerne les réfrigérateurs et les congélateurs depuis 1995, les sèches-linge (souvent très énergivores) depuis 1996, les laves-linge depuis 1999, les laves-vaisselle depuis 2000, et les fours depuis 2003.

L’échelle de classification des produits s’étendait en principe de A à G, la lettre A correspondant aux appareils les moins énergivores et la lettre G aux appareils les plus gaspilleurs d’énergie. En 2003, pour répondre au surcroît d’efforts technologiques des fabricants d’électroménager et au besoin pressant d’un classement plus précis dans les meilleures gammes énergétiques, deux nouveaux niveaux A+ et A++ ont été ajoutés au dessus du niveau « A » pour les réfrigérateurs et les congélateurs les plus performants.

Cependant, malgré un bonne reconnaissance dans le grand public, une partie des consommateurs exprimait sa mauvaise lisibilité des différents indicateurs de l’étiquette énergie. Compte tenu de l’importance qu’elle a pris ces dernières années dans la choix d’un électroménager à l’achat, il était temps de dépoussiérer et d’harmoniser cet étiquetage.

Les nouveautés

La nouvelle étiquette énergie conserve certaines caractéristiques de base qui ont fait son succès et la rendent facilement reconnaissable : l’échelle de classification de A à G et le code couleur associé aux différentes classes allant du vert foncé pour une efficacité énergétique optimale au rouge foncé pour une efficacité énergétique faible. Une continuité à laquelle s’ajoute de nouveaux éléments qui permettront de mieux mettre en valeur les performances énergétiques et écologiques des nouveaux appareils :

Nous trouverons désormais jusqu’à trois classes d’efficacité énergétique supplémentaires au-dessus de la classe A, toujours symbolisées par des + et jusqu’à A+++, qui permettront de mieux évaluer les progrès technologiques effectués récemment dans ce domaine sans que l’étiquette en comporte plus de sept.

Pour un meilleur confort d’utilisation, une déclaration des émissions acoustiques de l’appareil est rendue obligatoire sur les appareils pour lesquels le bruit émis est un critère de choix pertinent.
Les textes seront désormais remplacés par des pictogrammes facilement identifiables pour mieux nous informer sur les caractéristiques et les performances de l’appareil : capacité, charge, niveau sonore, consommation annuelle en eau, consommation annuelle en énergie…

Cette nouvelle étiquette s’appliquera dans un premier temps aux appareils de réfrigération, aux lave-linge et aux lave-vaisselle, pour s’étendre rapidement au autres électroménagers de la maison.

La nouvelle étiquette énergie est appelée à devenir :

Un étiquetage uniforme et commun à toute l’union européenne
Un outil d’information et de comparaison pour les consommateurs
Un vecteur de progrès écologique et d’avancée technologique

Liens :
Source : www.gifam.fr (Groupement Interprofessionnel des Fabricants d’appareils d’Équipement Ménagers)

Le site web très bien fait pour mieux comprendre le nouvel étiquetage énergétique http://www.newenergylabel.com/index.php/fr/home/